Cartes , croquis...Voies Aude.

Croquis, cartes, divers.    

Sources : tout ! ; terrain , cartes, IGN , Cassini , Ptolémée, table de Peutinger, wikipédia, A Granier, " les Gaulois" ;.. carte archéologique de l ' Aude , par c Passenat,..Generalitat de Catalunya, qui ont en projet " la restauration de la Via Augusta" ( que çà ! , mais ils se projettent trés en avant , et ne restent pas  "les deux pieds dans le même sabot" ) ( Voir dans leur site le cami dels Romans, tout droit) ; ce tracé reprend un trajet du gobelet de Vicarello : " ad portum/Gades- Cadix jusqu' Rome, 103 villes-étapes et un carrefour" , sur environ 2500 km ( que çà !) ( Gobelets Appolinaires trouvés dans les ruines des thermes de Vicarello) ....( En Espagne , " on se bouge"....).( en France :" on est morose..".évanescent"., en spleen !..)  ...... Ptolémée : 100-160 ap J.C . A dressé une carte du " monde" connu , ronde ! , plus ou moins parfaite , trés imprécise , mais : il y a des fleuves , fleuves principaux :le Rhin , le Danube , la Seine , la Volga , le Niger , le Gange , l ' Indus , le Congo, et le Nil ...et ses six lacs ! Et , chose bizarre : un important fleuve en Algérie ( Harrach ? Oued Sebaou ? )  ..... 

  -  En 166 , d' aprés des écrits chinois , un Romain ( ou plus ?) , marchand , militaire , diplomate ou négociant, ou les quatre à la fois ( fréquent au XIX eme siècle) est venu en Chine ; s' il habitait sur l ' Euphrate, du côté de Dyarbékir-Est Turquie , çà n ' est pas étonnant , le chemin  pour aller en Chine , ou prôche de la Chine ,étant raccourci de 3000 km....Comment a-t-il fait ? béééh...à pied , comme tout le monde !.....Et il est reparti en bateau, avec plusieurs bateaux . Et en même  temps , au retour de l ' Extrême-Orient  il a pu  emprunter le " petit" canal de Suez creusé par Sésostris III, et comblé par les Arabes( ou laissé se combler ).

 carteaude voies romaines                                                                                                          1972. V.A  Wp 001721m..dum! a capussat!" carte des vo.    Il manque à cette " carte" un chemin ,entre les Corbières Maritimes entre les mines et le site de Pech-Maho , qui devait être un comptoir carthaginois, tué aux guerres Puniques ; mais celà pouvait être uniquement un chemin muletier, pour charrier les produits finis....donc chemin étroit , petit et tortueux ( " on avait le temps, le produit ayant plus tard une grosse valeur ajoutée " )...Voir Warmington..."Vie et mort de Carthage".et le commerce entre Ibères et Carthage , les premiers , pas trés malins, et les seconds, grands commerçants,...et rouleurs. ( " on a bien une autre  carte de l ' Aude ; mais liée aux autres , elle pése trois kg!) Et des chemins muletiers-piétonniers, entre les villages, il y en avait partout ; ils étaient encore utilisables-utilisés-entretenus vers les années 1900, et utilisables-roulables avec des petites carrioles à deux roues, chargées à 200 Kg maximum ; les gens circulaient de villages en bories, "pour la visite", pour le commerce , pour les échanges, pour les mariages, pour les projets d' unions ( " fille à épouser " contre trois vaches ....- on ne se mariait par amour , mais par intérét, ne serait-ce que vital, pour survivre ....)( "quand on a rien, ou que-dalle, on se marie par amour; quand on a du bien, on se lie,... et on peut s'aimer!; car les instéréts, ça lie! pas les fesses, car l'amour s'use;c'est Piaf qui l'a dit....) ... ; et  ils repartaient la nuit , à la lanterne à bougie, à pied , de Salagriffe à Lairiére ,ou Mountjoie; pour les " riches" de Lairière , ou de Mouthoumet , ils repartaient dans la carriolle ou la tapissière, tirée par LA mule , au collier tintinabulant d' une cinquantaine de grelots , la route " républicaine" étant éclairée par un fanal à verre-loupe , à bougie ou à pétrole.... ( il fallait être " riche" pour disposer d' une mule, qui ne servait qu ' à tirer une carriole, et était peu utilisée en animal de bât , ou de trait , la mule ne pouvant trainer que 200 kg...) La route "républicaine" , ou Napoléon III, ayant été ouverte vers  1850-60- ou 1880 , pour " ouvrir" les campagnes au progrés et aux idées nouvelles ( et à la consommation !). Tous ces vieux chemins " trés vieux", qui coupaient au court , ont disparu, fondus dans les yeuses, les buis, les sangliers, et les blaireaux.....

 ..... A propos des cartes , de l ' époque romaine , et qui ont dû " s' évanouir" dans les latrines, ou le feu , il reste ...certaines choses ; - sur le mur d' Hadrien , voir Historia d' octobre 2016 ( "pas vieux") : Vindolanda , prés de Bardon Mill , Northumberland , sur la Stanegate , 85 aprés J.C , sud du Mur d ' Hadrien . On y a trouvé , soit en fouilles  fin 19 eme siècle , puis en 2010 , des bois gravés , des correspondances entières ,tant lettres administratives que courriers privés ; courrier privé dont : - une invitation envoyée à Sulpicia LEPIDINA par Claudia Severa pour son anniversaire ! Le support est constitué de planchettes de peuplier ( comme celles des flancs de cageots-plateaux de légumes ou de fruits, les cagettes ...) ; les fouilles sont prévues et presque référencées pour .....150 ans ! A bon entendeur.....

   Et sous Rome, il devait y avoir beaucoup de cartes, à des échelles diverses. Exemple: - comment ?, sous Néron,58, Lucius Antistitius VETUS a pu imaginer-projeter le tracé d'un canal entre CORRE-Saône-(par le Coney en fait), avec la Moselle,Charmes ou Arches, à quelque 40 KM Nord-Est à vol d'oiseau, afin de relier l'axe Rhone-Saône avec la Moselle, donc l'actuelle Lorraine,la Wallonie, le Limes ? Ce tracé est repris par le Canal de l'Est, 1840,(et 1878) Révolution Industrielle oblige ( les canaux ont fait décoller les Anglais; donc, on copie !). Il y aurait une voie romaine sur ce tracé Haute Saône-Vosges, pour le portage sur mules ou-et carrétous ( max :quatre amphores  Dressel 1 , 200 kg soit 4 amphores! c'est peu ! "s'ils ont soif !", tandis que la navigation fluviale, ou de rivière, même avec 30 cm d'eau, peut faire porter, par une " flute" fine, dix mètres de long, effilée, trainée-halée, une bonne vingtaine d'amphores, soit UNE tonne ! (plus trois Dressel 20 ou 21, pour la lumière-huile d'olive ( ou de lin, ou de noixà; et on boit à mort toute la nuit ! la fête pour tout un camp romain!-un petit camp !..avec les voisins Galli, et surtout, les Gauloises !.)

   PRIX du VIN :  ( estimation...)

    " A 800- 1000 euros l'amphore de 25-27 litres de vin, " un pied-cube romain", ça fait le gobelet de vin cher!- prix évalué à la louche!...,en fonction du labeur, des sueurs, pour charrier une amphore de vin, du viticulteur jusqu"à l'arrivée!...Evaluation perso: viticulteur, Ibére ou d'Usuerbas, une amphore de Salléles d'Aude( pôtier pas cher,les gosses sont au travail! ne serait-ce que pour faire joindre, avec le bras-fin-l'épaule de l'amphore, et son col, avec le ventre ..), transport sur l'Aude, transbordement à Narbonne,200 km de mer-quatre jours, jusqu'à Arelate, transbordement sur un long chaland effilé-voile-rames-touage...,transbordement vers Chalons sur Saone, ou plus haut,Pont sur Saone, sur flute fine jusqu'à CORRE sur le Coney, ou plus loin, mules ou carrétous par les Vosges,60 km , re-chaland à Arches ou Charmes, Moselle jusqu'à Mayence. Coblence,avec 40-50 manutentions- casses,etc...Ouf ! Autre hypothése : - Entre le Coney, 30 cm de tirant d'eau, et Epinal-Moselle," on pourrait ( pourrait !) débarquer, puis fractionner la charge sur mules ou carrétous, aux Voivres, ou aux Forges d'Uzemain, passer par Razay et emprunter la D 51, " tout droit " vers la Moselle-Epinal; voie romaine ???; ça fait 18 KM ; une journée de manutention et de roulage..." "Mais 40 euros le litre de vin ! aïe! cinq euros le verre!"." Qu'importe le flacon tant qu'on a l'ivresse!"s'exclamait Cyrano de Bergerac..  Maintenant, l'amphore vide, quelque 1600-2000 ans, avec coquillages ou sans, suivant l'endroit du gisement, se vend 2000 à 2500 euros en salle de ventes " avec certificat" d'obtention - avant !- par les organismes d'Etat; maintenant, c'est non permis, et même interdit, alors que le fort Saint Victor, à Marseille regorge d'amphores remontées des gisements sous-marins. ( le fort Saint Victor, c'est celui du Vieux Port à gauche, et orienté pour tirer sur les Marseillais).

( au titre des gaspillages....: " 1870, le Gouvernement de la Défense Nationale, qui poursuit la lutte contre les Prussiens et le IIeme Reich, achète des armes où il peut, dont aux USA . Il acquiert 50.000 carabines SNIDER, à percussion annulaire; mais la guerre se termine, et on ne déballe même pas les caisses d'armes et munitions graissées; la 1ere G.M passe, puis la 2eme, laissant ces armes , désuétes, dans leurs stockages; les carabines SNIDER, d'autres, qui circulent " dans le civil", se monnayent  vers 1980 à 3000 francs/pièce ( légales !)(500 euros). L'Etat - Armée- Domaines , vers 1985, déstocke ce grand lot de 50.000 Carabines - périmées, neuves, et VALANT cher; que fait l'Etat ?(oeuvre d'un clampin qui ne voulait pas se mouiller !fonctionnaire inconscient et stupide) : le lot est confié à la Marine qui coule tout ça dans la grande fosse de 800 mètres sise devant Toulon ! Voilà-voilà comment on fait des zéconomies).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site