L' EVENTREMENT.

..  L'éventrement- la Mée.

C'est là un mot  abominable, assez excessif; c'est un mot pour la voie romaine " de Bezons" et le canal du Midi, " des Deux Mers"......

Abominable comme certaines images, certaines vues, qui , même fort, font jaillir des larmes ( " saltar las lacrimas !" comme il se dit en espagnol); - C'est au sujet de la voie romaine qui passe à la campagne  de la Mée, et qui monte sur le plateau de Fourtou  et qui  rejoignait le carrefour de Bezons,puis le Cami Roumieu, en passant sur la Mijane, avant que le canal " ne passe dessus" et la détruise... Et aussi, le canal du Midi, déchiqueté, et la contrée,elle aussi déchiquetée, et ses gens, tombés au malheur.

 A la Mée,au confluent Orbiel-Clamoux, la voie seconde descend un peu et passe le pont , romain !, et grimpe sur un accotement rocheux et sur le plateau de Fourtou, aprés avoir parcouru quelque 300 mètres entre des platanes majestueux en allée..

 Les platanes sont toujours là; mais les flots du 15 Octobre, en plus d'apporter un fourgon, " venu d'un peu plus loin", Villalier certainement, les flots ont charrué la voie, arrachant le revètement d'enrobé-goudron et le macadam de cailloux; puis ils se sont attaqués à la voie romaine, la découpant comme si celà avait été fait à la hache.

Et on voit ainsi la coupe de la voie, avec ses trois couches principales, la quatrième, en sable ou terres légères,pour le galop des chevaux messagers, étant partie depuis longtemps. On constate le premier lit en gros appareils, les murets en béton romain ( sable, chaux,cendre, pouzzolane), plus dur que le béton des casemates ou blockhaus de la Ligne Maginot, la deuxième couche en  petits cailloux liés au béton-chaux, et la troisième en  plus petits cailloux et débris de terre cuite liés. Quant au pont, plus haut que la petite plaine qui constitue le lit majeur de la rivière Orbiel, en champs, il a été épargné tant par sa solidité et la finesse de sa voute, dépourvue de parapet, que par les flots de l'Orbiel qui se sont répandus dans le lit majeur.( il y avait  l'an dernier, un troupeau de moutons et le berger, dans son pick-up-caravane, en paturage, mais il faisait beau, et ils sont partis bien avant la catastrophe; la crue et le déluge ne les auraient pas épargnés).

 Wp 003691 

 Wp 003694 

 Wp 003681  -"table",ou sandwich: les trois lits de matériaux apparaissent:- gros éléments,cailloux liés au béton de chaux, et petits éléments; les hasards des flots, drainés par les gros platanes ont tranché la route de la Mée-Fourtou.

 Wp 003699Enrobé sur macadam sur petits cailloux et briques bétonnés,3e lit.

 Sous la voie, "pountil" d'évacuation d'eau, soit de ruissellement, soit de grandes eaux.( excuses, Fantomas est devant)

Wp 003796

 Wp 003700Quant au pont...il est arquebouté...et fait pour laisser passer beaucoup d'eaux, tant dessous que dessus..(dans la sacoche noire:rien,même pas un euro)

 - Le Canal du Midi. ou Canal des Deux Mers. Construit par le Controleur-Receveur de la Ferme Générale Pierre Paul Riquet, sous le règne de Louis XIV, sur fonds civils. Ce canal a déjà souffert en 1930, 3 Mars, sectionné au niveau de l'arrivée du ruisseau le Trapel, entre le RD  201 Saint Pierre du Trapel et l'écluse de la Villecarla ( nom gallo-romain)( écluse 44 dite de l'Evèque,parceque c'est l' évèque-propriétaire- qui a donné le terrain à Riquet! ); de gros blocs " modernes" assurent sa berge, surtout du côté route. Images " à pleurer!", à en pleurer, tant pour le canal, que pour les exploitants qui sont dessous avec leurs vignes, qui furent vignes. Le Trapel " condamné",enserré, coule entre RD  201 et la berge du canal, dans un fossé de 4 mètres sur quatre; " si ya pas d'eau, ça va! si trop d'eau, ça va plus!, mais ça, il fallait y penser"; mais le Trapel, ruisseau, c'est littéralement trois verres d'eau, quand il y a de l'eau!...

(- Ferme Générale: système fiscal de l'Ancien Régime,  perception des taxes, impots mis "à ferme" chez des particuliers, non fonctionnaires, et chargés (" avec une charge!" ) de percevoir l'impôt, les impôts, taxes sur la population; - l'impôt sur le sel,  la gabelle; le sel est l' élèment nécessaire à la survie, en conservant les aliments durant l'hiver (conso: 7 kg/an de sel/habitant au XVII-XVIII e siécles; il était perçu par les gabellous, agents civils, et investis du pouvoir régalien. P.P Riquet était ainsi un " chef-gabellou". Il  était chargé du sel ,  de ses taxes, de son assiette,et de sa surveillance, en " Languedoc-Roussillon"- Béziers,et du côté de Narbonne. ( P.P RIQUET, page 52 du livre de Mireille Oblin-Brière, Agente à VNF); - gabellou de 1638, ou 32 jusqu'à sa mort en 1680 - canal achevé en 1685- 48 ans ans à la tâche !; famille d'origine italienne, Arriguetti, nom transformé au fil des decennies...A travaillé à Mirepoix, Revel,Toulouse; le Languedoc était " pays de petite gabelle", impots peu elevés. C'est un peu à comparer aux taxes sur les carburants ( "aïe! gilets jaunes!..".);( mais , et quand il n'y aura plus de pétrole ? ni de centrale nucléaire pour faire fonctionner la Zoè et la Cacahuéte, comment fera -t-on ? la Revolucion ?, caramba? ....les pédales?  Parceque , du sel, il y en a toujours, et beaucoup; mais du pétrole, trés moins Beware ! C'est pour bientot, sans jouer les Cassandres; la revolucion n'a jamais généré de pétrole,sauf la misère....("revoir le film " Soleil vert", avec Charlton Heston, et d' autres.."...)) Cuidado !

 Au titre des curiosités,, dans les Hautes Corbières, prés d' un bled perdu, existe, sur  la carte de 1880 ! Lambert!, hachurée!,une mention :" source saline, poste de garde!"; à bon entendeur, salut ; n'est pas mentionnée sur Cassini, trop petite échelle (ou trop grande, comme on veut).( Re au titre des curiosités: vers 1900-1910, les cartes françaises été hachurées, " avec des poils"; les cartes allemandes, au 1/80.000 avaient déjà des courbes de niveau...;"comment voulez vous qu'on gagne les guerres et l'économie avec çà?")

- Premier éventrement de la berge du canal, dans le sens Est-Ouest, au coude de la RD 201 peu aprés le déversoir situé au sud-est de Saint Pierre du Trapel: berge,chemin de halalge,chemin de travaux entaillés, gros arbres dans le lit; - deuxiéme sectionnement un peu plus sérieux, 100 mètres plus à l'Ouest, le faisceau des lignes téléphoniques est arraché et se promène à  50 mètres de son ancien logement de la berge.

 Wp 003704 Le Trapel,lit naturel débouche au milieu de la vue; détourné, il a repris son lit. Le coude de la RD 201 se situe à une centaine de mètres au fond d la vue; la route remonte vers Saint Pierre du Trapel, se raccordant à la route qui va de Bezons à Villalier; au pont du Trapel, le lit majeur  de l'Orbiel a joué pleinement, laissant l'eau s'étaler sur plus de 400 mètres de large, comme au chemin de la Mée,entre le front de côte de Fourtou et la route menant à Villalier, charruant le dit chemin et faisant apparaitre la vieille assise romaine.( en laissant un fourgon au milieu d'un champ)

- Le troisième éventrement, lui, est immense et ravageur; il est situé à 300 mètres - Ouest du pont de service de la campagne de la Mijane, et dans une courbe du canal; ce dit pont a dû servir de bouchon aux flots. Flots: - ceux du Fresquel qui a sauté de son lit artificiel ( de 1805-1810), pour le faire passer sous le canal, donc sous un pont-canal, étranglé , le dit pont ayant été installé en " trés dur" sur la roche, bien ancré,au Pont Rouge (nouveau tracé du canal en 1810) ,; l'embranchement entre "nouveau" cours du Fresquel et le lit originel est situé à un millier de mètres à l'ouest du pont canal, en amont du Fresquel, et passant sous un banc de roches,aux Cabanes de Lafon; l'ancien  cours se devine à une ligne de peupliers, qu'on voit de la route; puis l'ancien lit passe sous le canal (  Cours forcé,étranglé, aux vannes!) , puis sous le pont de pierres, en arc, splendide, et abandonné. Que nenni; ce pont ,de l'ancien Fresquel, a repris du service; mais entre temps, l'ancien lit du Fresquel, qui passe dans un fossé à grandes vannes sous la route et sous le canal, est monté sur la berge, et le Fresquel s'est vidé autant dans le canal que dans son ancien lit, "le vrai Fresquel", passant sous le pont en arc, " son pont". Le canal, surchargé, est allé  buter sur les flots du Trapel, en aval, et sur le pont de service de la Mijane; et dans une courbe, zone de pression, la berge a éclaté sur une vingtaine de mètres de large .Et tout le canal s'est vidé en direction de Valmy et de ses activités ( " c'est pas Valmy septembre 1792 ! mais l'ancien occupant a dû voir Dumouriez, " l'ay vist! l'ay vist! ay trapa abal un cop de fusil den lou capel!...") 

En fait, surchargés, les cours d'eau ou leurs tracés originaux, par gravité simple, ont tous repris leurs cours normaux; voir Newton et sa pomme.Et ça n'est pas la première fois, voir déluge du 3 Mars 1930, 1000 morts; le pont ferré de Mautauban a claqué, et pendant deux ans, la voie de chemin de fer a couru sur le pont -canal, survivant de la crue...

Saisissant; à pleurer; infranchissable à pied, car: le canal a été creusé dans du grés en couche mince, à l'origine, et pierres et terres amoncelées pour construire la berge; mais l'eau s'est déversée avec violence et a affouillé le grés, en rebord, et elle a créé  par affouillement un chaudron immense au pied de ce banc de roche en grés: le trou fait 1000 m2 d'aire et plus de cinq mètres de profondeur! horrible et impressionnant; le banc de grés a une certaine épaisseur; et s'il ne constitue qu'un " balcon" au dessus de couches "molles", c'est tout le lit et l'assise du canal qui sont à reconsidérer....

 Trapel,2 mètres de large et 10-20 cm d'eau en hiver, une " carafe" en été, et....! pas mal en furie. Et ses deux passages sous le canal...Voir la jauge  " au dessus", débordement du Fresquel 1925.

 Wp 003798 

 Wp 003797

-" c'est pas d'sitot que les bateaux passeront!, et que les raisins pousseront".

Des carpes grosses ont suivi les flots, et se retrouvent piégées actuellement sous le grand pont romain ( ou refait et datant du M.Age !) du  vrai Fresquel.

( si ON a mis des sous, beaucoup de sous , dans le Pont des Etats du Languedoc, sur l'Orbieu, à Ornaisons, ou dans le Pont Vieux, à Carcassonne, ou dans le Pont du Fresquel, "c'est pas pour faire joli"; c'est peut être que des gens pensaient plus, n'étaient pas " positivistes", prétentieux, et étaient humbles vis à vis de la Nature, avec laquelle ils vivaient; et peut-être qu'ils adoraient, animistes, ou pensant ce qu'ils voulaient ou croyaient; mais sans orgueil, ni forfanterie, comme certains le font depuis "le siècle des Lumières", avec Rousseau et compagnie, grands  révasseurs-réveurs devant les étoiles...)("pet-bin qui fumaillaient dans les réves-parties")

(" On va la dompter, la Naturrre! on va lui montrrrerrr ce qu'on est capable de fairrre, nous!). Crac.

 Wp 003712 

 

La brêche d'éventrement; le pont de la Mijane,au fond.

 Wp 003709 Au fond, flaque et l'ancien Fresquel; à son confluent avec l'Aude se trouve le port gaulois, au pied Nord de Montredon!( avec un voie d'accés du carrefour de Bezons, voie romaine-celte, jusqu'au port, et au gué gaulois....(un peu plus à l'Est : dolmen,ou du moins, ce qu'il en reste);  tout se tenait). Faisceaux téléphone chassés le la berge.

 Wp 003723Fond et rebord du canal en partie creusé dans un banc de roche de grés( quelle épaisseur ?...); les débris étant empilés, avec terres, sur le bord sud afin de constituer la berge; à gauche de la vue: canal, 0,80 à un mètre d'eau restante, à droite, affouillement au bec de l'affleurement de roche: cinq à six mètres d'eau, sur 1000 m2 d'aire!

 Wp 003728 Berge du canal constituée de petits blocs empilés,provenant du creusement des bancs de roches de grés,terres mélées et battues,pour chemins de halage et de travaux- berge masse.

 Wp 003720 Cata ! au fond, Fuménal et Valmy;devant, c'était une vigne! ligne d'arbre: ancien Fresque, avant que Louis XIV et P.P Riquet ne le fassent déménager au pont-canal du Pont Rouge, vers 1675.( et en 1800-1810, mais ça n'est pas le même monarque)) . En 1905, 23 Mai, il avait déjà sauté,voir jange en fonte, à un mètre de haut sur le chemin de halage, mur de maçonnerie du déversoir du supérieur, et souterrain du cours du Trapel,800 mètres environ Ouest de l'écluse de la Villecarla; les échappées étaient prévues; mais voilà, cette nuit là, il y a eu trop d'eau; et aussi, de Carcassonne jusqu'aux Martys( 150m à 750m), et sur 25 km, des deux côtés de la RN 118, Carcassonne-Mazamet, il y a une pente-billard de 25 km; donc: vague énorme; Villemoustoussou, Conques, Villegailhenc,Trébes sont au pied....Quant au Lauquet, ?...sais pas.

 Wp 003729  la berge  Nord s'est effondrée, le chêne avec!...

 " acquo, es moun cami per me paseja a bicycletto e per  ana cerca ma pichouno Twingo en la boÏre , l'oustal tabe, de moun fraÏre, entre Malves e Bagnoles!. Paure païs, e paure gents". Dy 4 Novembre 2018.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site