Ostie et le plomb.

Les plombs d'Ostia.

OSTIA.  C'est l'antique port de Rome , celui qui "donnait à manger, " ou plutôt " apportait à manger " à Rome, ville-capitale de plus de un million d' habitants ( certainement un million et demi ).

C' est par Ostia, et ses deux ports, maintenant ensablés, enterrées dans le limon , et par le canal , comblé , et devenu route , que Rome , située à 20 km , était approvisionnée en blé , à raison de 2000 tonnes par jour au minimum ; pourquois 2000 tonnes de blé / Jour ?...parceque 2000 tonnes de blé produisent 1600-1500 tonnes de pain / Jour soit UN Kilogramme de pain / Jour par Romain ou/et esclave ; en " tripotant" la farine , on peut en faire un peu plus, et gagner un peu plus.....( ou faire du pain K.K, pain d' occupation allemande 14-18- territoires envahis- voir " Invasion 14- de Maxence van der Mearsh  : "un peu de farine de blé , un peu de faverolles, un peu de sciure de bois, un peu de farine de patates, etc....Kriegs Kartoffeln Brot , d' où vient le terme caca " c' est du KK" - aparté....)( dans Wikipédia " Libération de Paris" : pour nourrir 4 millions de Parisiens, Aout 1944 , il fallait au minimum 4000 tonnes de vivres par jour" ; les estomacs n ' ont pas changé au cours de deux millénaires ! Donc les Alliés ne voulaient pas libérer Paris pour ne pas se disturber de leur travail principal ; " casser l' Allemagne !"...) 

  -  Ports  d' Ostia : "portus":- l'un est toujours héxagonal et plein d'eau , 8 hectares environ, privé , enserré d' arbres, et l'autre est encombré de limon, et...d' aéroport !  -12 hectares ? ?; en effet , l' aéroport de Fiumicino , " Leonardo da Vinci", y a installé sa zone technique. Port...aéroport? pas grand chose de changé...)

 sources :  , Wikipédia, Fourniol , " Ostie-cité antique -Collége Metz," mines de plomb-Corbières " palairac.org" , mines des Corbières, Google maps, etc etc ....et sur place.( 4 jours à 6 heures/jour ! " marche ou crève").

Donc , sur place, Ostie , Ostia Antica , c' est beau; les ruines ont été dégagées - sans étude stratigraphique-, mais "on y serait encore" ;  c'est, sous l'époque mussolinienne , que les fouilles ont été ordonnées , Mussolini voulant asseoir sa légitimité , son régime ,sur l'Antiquité et sur Rome avec son décorum, sa pompe ....

Ostie , c'est grand , 3 km d'Est en Ouest , sur 1250 mètres Nord-sud ; c' est refait - rapiécé, bien refait , quoique certains coins du Sud commencent à être envahis par le lierre , installé en massifs ( Porta Laurentina) : ce qui a été préservé par les alluvions du Tibre et déchets humains , sur 1500 ans , risque fort d' être saccagé- abattu par le lierre. Il y a des tas de choses à voir , vues par les touristes, à la vitesse  Grand V . ( dans la vie , on fait ce qu' on peut).

Aprés trois jours de visite ( et même : visiteS!)  - à six heures par jour - mais c 'est gratuit ,"Jubilat " oblige, comme on dit en Andorre et chez les Catalans ( jubilat = +de 60 ou 65 ou 70 ans ; donc "séniors de + de 65 ans -CEE = gratuits  ( gratuit comme partout , Florence , Rome etc...) - A 65 ans , on n'est pas vieux !).....donc , aprés trois jours de visites, et un aux ports, on peut voir - enfin - des tas de choses ( dont les chaussures, presqu' usées, et les hanches - usées ,elles !).- Une photo /: prés portus :Mur béton et cailloux. mur béton- cailloux

  A Ostia , donc , il y a diverses choses, dans les coins peu visités, derrière une Vénus " au beau cul...": des tuyaux et des bars. et une " kitchenette" et un  comptoir- "zinc" ( statue splendide).( " elle est pas belle? , cette Vénus ? ou "aqueste filho" ! )  

 ostia-Vénus ou ?

 ostia- fontaine de recoinostia- baignoires évac plombbassin jet d'eau d'atrium/Pbgrosse canalisation de rue Pbgros tuyau de rue en plombscellement au plomb ds insulae        Mais, plaisanterie - ou blasphême - mis à part , quant au comptoir de bar, en plaques de marbre de Carrare , s'il vous plait !  (et en plus , il y en a plusieurs ), dans ces recoins , non , ou peu ,fréquentés ,il y a beaucoup de petites choses à voir ( quand on cherche !); Le sujet est : - il y a du plomb partout , et  l'intérét porte sur le plomb . D où provient ce plomb ? ( c'est de la supposition , avec une base un peu solide  seulement , ) ....

 - En effet , à Ostie , s'il y a beaucoup de briques et carreaux d'argile ( combien de bois a été brûlé pour les cuire ?) , beaucoup de marbre - marbres , beaucoup de pierres et blocs, il y a aussi beaucoup de plomb .   En considérant les " points" d' utilisation de plombs , on peu déterminer les diverses sortes d'usage des matériaux : - les plombs de scellements de portes, - les tuyaux de plomb " domestiques" , et -  les canalisations générales,  d' amenées d'eau , certainement , car les évacuations d' eaux usées sont en pôteries de terres cuites , voir insulae , et " gogues"-toilettes ad-hoc). Pas grand chose  n'a changé entre l ' époque actuelle , ou 1960, et lan 50 ou 100 ou 120 !.....descente d'eaux diverses:insulae

  "  Aux gogues d' Ostia , le meilleur endroit où l ' on peut causer entre amis en parfaites tranquilité et harmonie  ! "....Et ,par ailleurs...d'où vient ou provient le vocabulaire en général:-" on tient SEANCE, en particulier sur les gogues romains,puisqu'on est assis sur son SEANT,et que là, bien installé entre connaissances, on peut causer...On peut aussi causer au café,ou au forum,mais là, on est debout,ou à la taberna, ou chez l'un et ,ou chez l'autre..."

                     Wp 000147

   - Canalisations générales :  celle qui est présente sur photos  fait une dizaine de centimètres de diamètre -extérieur, épaisseur : Un cm, intérieur , donc :8- 9 cm; ce qui donne : 10 x 3,14 = 31,4  ( 30 cm " rapido ") ; intérieur : 9x 3,14 = 27 cm ; mesure médiane ( tout " rapido") = 29 cm ,x 1 cm -épais = 29 cm2 ; sur 3cm de long , celà donne 90 cm3 ; densité plomb Pb " rapido" =12 ( 11,2 ! ) ; ce qui donne que 3 cm de présent tuyau " dans la rue", pése environ , pour 3 cm de long : 1,1 kg ; ce qui donne 30 kg par mètre linéaire ( " à la hache").  Et comme l' ensemble - connu - des ruines fait 3 km sur 1,250 km , à trois canalisations générales , d'est en ouest ( suppositions) plus des raccordements , celà fait au minimum une bonne dizaine de km de tuyaux de 10 cm de diamètre , soit un poids " a visto de naz ": de 300 - 400 tonnes de tuyaux de plomb.! ( calculs ou estimations sur place - rapido - grosso modo ). ( tuyaux en plomb : " fistulae aquaria" ; fistules).

                                                                    Facture du présent tuyau en plomb - de canalisation générale:;-  actuellement , ou bien , contemporainement, pour faire un tuyau en plomb , on " poussait " du plomb - à la température ad-hoc, quasi fusion- dans une machine- presse qui façonnait le tuyau " d'un seul coup", avec un mandrin mobile pour assurer le trou axial du tuyau , comme une espèce de " tripe " en plomb.  ( " comme on fait les saucisses et los embutidos , e lous boutifaros ") . Maintenant , années 2000 , le plomb est interdit pour les canalisations d'adductions d'eau , pour raisons de saturnisme ( certainement vrai, car les élites romaines en ont souffert , avec beaucoup de décés liés , ce qui a en partie favorisé la chute de l'Empire , par défaut d' élites, donc de chefs militaires....) ( est ce que dans dix ans ?, avec les tuyaux de cuivre , sanitaires, ou les " rouges-bleus" en PVC , on ne va pas attraper la pécole, ou bien des écailles sur le dos, ou les poils qui tombent ? ou Dieu sait quoi?....)( cf le sang contaminé , ou l ' amiante , maudite d' un seul coup )

          Donc , en regardant bien le présent tuyau - gros- d'adduction , horizontal, en bord de rue ( et la rue est petite , sinon tout le monde l'aurait vu !) , on peut se rendre compte qu'il est fait avec une feuille   de plomb - aplatie- puis roulée , certainement sur un mandrin ; puis les bords , sont rapprochés, puis soudés avec un rajout considérable de soudure , par dessus ; le rajout n'est même pas martelé ou aplani ; le tuyau , qui sort de terre , le long  d'un mur, a été sectionné ,plomb certainement récupéré ( comme d'ailleurs tous les  plombs de scellements des gros blocs des remparts antiques)( une des raisons pour laquelle on démontait ces blocs :  pour ré-utiliser la pierre , et récupérer le plomb , ou bien ,les crampons de fer, multiples ,  comme dans le Colisée...)

                                                      Quant aux plombs " domestiques, : évacuations de baignoires ( en marbre de Carrare,! d' un bloc , creusé - massif ," on ne se lave pas n' importe où ! chez nous !"),  petites fontaines publiques, jets d'eau d'atrium ( bac en marbre , toujours de Carrare ) ou baignoire - gente spa ( sans l'air comprimé , quand même ! à moins que des esclaves n' aient actionné un grand soufflet , pour " que çà bouillonne " , on ne sait jamais ! ) ou petits scellements de porte de boutique , ou divers ( dans des pierres calcaires solides, maçonnées dans les briques - carreaux) , celà doit faire  300 à 400 tonnes de plomb supplémentaires . Celà ajouté aux 300- 400 tonnes " municipales" , celà fait environ ( peut - être ? plus?)  quelques 700 à 900 tonnes de plomb. Et comme il y a peu de plomb en Italie, sauf en Sardaigne  ( Campiglia ) , les Romains faisaient venir le plomb de là où il y en a , c ' est à dire  .....: des Corbières ! tout bonnement . Les mines de Tuchan , Palairac , Talairan, Coustouges, Montgaillard , Padern , etc , et patati ... " devaient en cracher dur " . ( et aussi celles du " Rio Tinto" , vieilles de 5000 ans , pour le cuivre entre autre). Celles des Alpes, et en particulier , celles de l ' Oisans, devaient participer à la collecte.

 Mine col de Couize , Sud Félines Terménés , et tranchée de l ' ex voie-ferrée du tortillard TVA - tramways à vapeur de l ' Aude - 7 novembre 1898- voie de Lézignan-Corbières à Mouthoumet, 59 km, ( en fait : les Palais-Mouthoumet : 30 km ) exportant les produits des dites mines , vieilles de 2500 ans à 3000 ans. gare du dit, avec socle du réservoir d' eau , et restes de la station receveuse du téléphérique minier du Montauht ( et non Montauch , c ' est plus loin et plus haut: 917 mètres, avec les moulins à vent de don Quixote....le chevalier à la " triste figure" ) ; mines de fer , dans les parages , mais également de barytine , de plomb , de cuivre , et même ....d ' or !

 Wp 001777   Wp 001785 Wp 001775 

 ......A ajouter également : les feuilles de plomb qui servaient d' écritoires " en dur" , pour contrats, documents " pour durer" ( à l ' opposé des tablettes de cire,  que l ' on pouvait effacer aisément ) : exemple : la feuille de plomb-contrat de commerce , écrite en ionien , Musée de Sigean , qui avait servi précedemment de plomb-lest de filet de pèche...)  Et également  : le plomb servait à faire des balles ( " çà n ' a pas changé !") sphériques , de fronde ; les frondeurs baléares - frondeurs réputés  tant à Rome qu ' à Carthage , étaient de redoutables tireurs; pour les entrainer , le "chef-entraineur" leur faisait tirer un pain - quotidien - perché en haut d'un arbre ou d' un mât ; il fallait le faire tomber au nombre de coups -suivant le jour- : sinon , c' était "régime à l ' eau claire". En conséquence ,les frondeurs des Baléares étaient d' exellents tireurs : ils faisaient éclater une tête - tant à la balle de plomb , qu' à la balle d' argile , jusqu à 150 mètres ! c ' est mieux que le fusil  modèle1777 ! ou que 007 avec son Walther PPK à silencieux ( surtout à 150m).

  Et  ce plomb , il n 'est là que seulement pour une ville , certes riche , de 50.000 habitants ,( ou 100.000 ?) , ville d' armateurs, commerçants , négociants, réparateurs, chantiers navals , assureurs , commanditaires, activité  portuaire comparable aux villes actuelles de Bordeaux , Nantes , ou Livourne , actuellement .  Rome avait un trés grand besoin de matériaux, métaux , pierres, marbres , produits " précieux"; et de blé , pour nourrir la population , " et la tenir tranquille "( d'autant plus que le systême électoral tenait un peu " de la démagogie"..- élections  soit- disant " élections" ; chut- chut !.. ;" pas grand causo a cambiat sou lou souléoul" )" -  Et des villes riches , en Italie et dans le Monde Romain , des villas splendides , il y en a partout ; certaines ont été retrouvées lors de la construction d'un grand barrage du côté de Dyarbekir , au diable-Est de la Turquie , sur l' Euphrate  ( et même en Afghanistan , prés de l'amphithéatre de Al-Khanoun ......) - Et  quand on n'a  pas tout ces produits sous la main , dans son propre coin , "on va les chercher ailleurs , en les achetant , ou bien , les armes à la main  , le cas  échéant " ; un moustachu brun aux fesses plates , pas aryen du tout , a fait la même chose il  n ' y a pas trés longtemps ...( accompagné et encouragé par des élites locales trés inteligentes , mais , en fait , pas trés malines !)

  Donc , pour avoir du plomb , donc des tuyaux ,...en plomb , et avoir de l'eau domestique , boisson , cuisine , lavage, sanitaire , les Romains se sont implantés dans l'Aude . Et  également ailleurs . La course à l'impérialisme ; " toujours plus ! ".  De gré ou de force ....Amen.

 A titre indicatif-question : quel est le poids  global du plomb utilisé à Nimes , avec des tuyaux de plomb de 40 cm de diamètre , dix tuyaux  sortant du chateau d' eau de Nimes, au sortir de l ' aqueduc Uzés-Nimes - celui qui passe au Pont du Gard ? et qui s' étendaient sur toute la ville et la pourvoyaient en eau à la mode de Rome , donc beaucoup d' eau pour le domestique ,et aussi pour les fontaines , les thermes, les bassins, les jets d'eau d' atrium , etc , etc   ? ? Quel peut être le poids global des plombs de Nimes ? ?. Tout ce plomb venait des Pyrennées, des piémonts et de la Montagne Noire...

...... " Il n'est pas beau , ce comptoir en marbre de Carrare ? on y voit presque des gens autour , en train boire un coup , ou de charrier un voisin ou le cafetier !".

    ......       " Spa" avec évacuation en plomb , peut-être extrait des collines de Padern, ou de Tuchan ???                                                                                                                                                                 siéges toilette d'insulae Ostia

                                                                        -  Il se peut que ces toilettes publiques - une à quinze places , et l' autre à trente places, derrière la belle statue, soient des toilettes  " selon Vespasien" , empereur de 69 à 79 , qui s'est débrouillé d' assainir les finances publiques, défaillantes à la mort de Néron; il avait mis un impôt sur l'urine, récoltée par les tisserands et teinturiers, urine utilisée  pour la fixation des couleurs ; on le lui avait reproché; ce à quoi il avait répondu " pecunia non olet "= l'argent  n'a pas d'odeur ! . En effet, la rigole ( en marbre, et de Carrare ! on ne pisse pas n'importe où , à Ostie! ) peut  récolter le liquide , déversé dans un seau en bout de rangée; quant aux " offrandes " , elle tombent dans un autre seau sous le trou ad-hoc , et ramassée de suite , récoltées par un esclave ; la récolte des seaux se pratique  encore  , dans la vieille ville de Pékin,; (seaux  et tonnes en bois )   ( et pas forcément , comme dit  et écrit  : "la rigole devant et aux pieds du " patient" installé sur le siège, et dans laquelle coulait un filet d' eau , servait à mouiller une éponge , au bout d' un bâton, éponge avec laquelle on se lavait les fesses ! c' est dégueu !, car l ' éponge, aprés on la rince où ? dans la rigole ? pour que le suivant " du fil de l ' eau" ramasse tout , débris colorés? , avec les morpions ?, le cas échéant ? pas sérieux , tout çà ! cette hypothèse ! )...;  A Limoux , en 1960-61 ,   on voyait ,par les fenêtres  du collége - devenu lycée ( proviseur:Mr Namias ! avec Teu-Teu, et Badoc!) passer sur le boulevard , " la promenade des paradous", le matin , c ' est à dire la kyrielle de ménagères qui allaient vider leurs seaux à l'Aude ( eau d ' ailleurs, qu 'on buvait en dessous , à Carcassonne !!!) ( beurk ! )  A Rome , tout simplement , les " offrandes " partaient à l' égout , puis au Tibre , tout prôche et à la Méditerrannée ; celà d' ailleurs a peu changé ..

 - Mais ce que disent ou bien écrivent certains quant à ces toilettes  , ne colle pas avec le pragmatisme , la logique terribles des Romains  et l ' avarice - économie ; donc , à Ostie , les présents gogues- toilettes , doivent être  - trés certainement - des toilettes à la " Vespasien " , pour receuillir , et l' urine , et les sous ; l' urine , pour les teinturiers et la chimie , et les sous , pour Rome . ....Si celà avait été , comme l'on trouve " ailleurs" : "l'eau du Tibre passait dans les canalisations et celà repartait au fleuve" , on aurait placé ces édicules tout prés du fleuve , derriére le capitole ; or , c'est en face , derrière le forum ; donc : bug! ..; les matières étaient destinées à " la chimie " , fût-elle élémentaire . - On est loin des vespasiennes françaises, " pissotières " vertes , les " tasses" , en ferraille , " où l ' on trouvait de tout.....! ". 

Ces latrinae - latrines , toilettes en commun , sont au sud du forum, donc devant le capitole, et sur le cardo de la porte Laurentides . Sympa pour la causette ou traiter les affaires.., ce lieu dénommé " otium" ,lieu d'aisance , de " plaisirs et de conversation " Wikipédia .....( " et la rigole en marbre , supposée faire couler de l'eau " pour se laver les fesses " ! ! ? ,est plutôt destinée à recceuillir l'urine ; il y avait le même systême de rigoles , sous les tables d' une vieille brasserie à Munchën - Munich , ce , " afin que les buveurs de bière - Bierbauch !" ,continuent à siroter - et discuter - sans être interrompus par les exigences naturelles d'une vessie trop pleine : " on se soulageait un peu dans la rigole" ( en éclaboussant au passage les voisins !).( mais çà , c'est la con-fraternité , et çà existe de moins en moins ).

 Lingots de plomb et de cuivre du musée du Cap d' Agde ; repéchés depuis une quarantaine d' années par un groupe de plongeurs bénévoles qui " travaillent " sur les rives de l ' embouchure de l ' Hérault ;il y avait là un port d' exportation des produits des Cévennes ou de la Montagne Noire, ou des Corbières , à destination de Rome. Ce groupe a repéché , sur les  lieux de futurs travaux du pont de fer actuel , à Agde, le fameux Ephébe, qui aurait dû normalement disparaitre dans les machoires des pelleteuses , s 'il n ' y avait pas eu de plongeurs curieux.

                                                                                  L z g 024  sur borne milliaire de Sauvian

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site