PORTUS CARCASSO?

- Pourquoi pas!,...Entre Aude et Fresquel,et entre des Grecs,ou ,et des Phéniciens,ou des gens de Pech Maho,ou des vauriens-pillards,ou des gentils?(pas trés sûr),des Celtes, des Gaulois, des plus anciens,Eulyciques ou autres, des Carthaginois - qui venaient commercer chez les Ibères-barbares- et des romains,bien sûr,"puisqu'ils passent partout..."("quand on ferme la porte,ils passent par la fenêtre!"); ils sont tous venus tant par curiosité que par convoitise, ou commerce, ou tout ensemble; ce, pour vendre des "trucs", et en acheter d' autres, ou "les voler à moitié!"....Produits ? :- du bois, de chauffe,d'oeuvre,de construction navale,- du marbre,-des pierres solides, - du blé, -- des minerais, -des métaux : cuivre, d' abord,plomb,puis du fer, et de l' or ;or de l' Orbiel,de l'Orbieu, de l' Ariège, des Hautes Corbières, de la Montagne Noire....

 Ces produits,lourds, transitaient par les cours d'eau,Fresquel, Aude,cours d' eau à régime torrentiel, violents, mais ponctuellement seulement, et ayant un certain tirant d' eau pour une certaine navigation; le cours de l' Aude est coupé de petits bancs rocheux, entrainant des rapides, mais de faibles amplitudes; ces rapides étaient aménagés, dans le passé, par des passe-lis, des paisseries(en français,langue d'Oïl) et des païchaires( occitan, langue d' Oc;et non pas "patois!");le Païchérou,en est une survivance,mais le cours de l'Aude est barré plus tard pour alimenter en eau par barrage la Ville Basse ( alimentée avant par un autre petit barrage, puis un béal puis un aqueduc dont on voit des tronçons en allant vers Limoux,vers pont du Garigliano;une fontaine majestueuse se dresse encore Rue de Verdun vers "le vieux bahut",ancien Lycée ( "un vrai Lycée";pas comme les coquilles vides actuelles,sans âme)(avis trés perso,sujet à caution). Les paichéres servaient à faire passer, ou à laisser passer- avec plus ou moins de succés- et, en " eaux moyennes" des trains de bois, divers, ou des barges à fond plat, du genre de celle de Samarobiva-Amiens,ou de  la belle (coûteuse) barge immense d' ARLES,remontée du fond du Rhône,30 mètres de long.( bois:site Quillan.fr,"le flottage du bois sur l' Aude" de Jean Fourie). Ce site met en avant le commerce des bois divers,et le flottage,bois venant des foréts de Donnazan,Picaussel,Sainte Colombe,Rébenty,la Boulzane;on y trouve des sapins, dont Douglas,trés droits,solides,donc propres à construite des mâtures,vergues, et coques-bordées de navires, en plus de poutres de maisons,remises ou de ponts...Ce flottage,courant aux XVII,XVIII,et XIX eme siècles,pouvait fort bien exister depuis l' Antiquité,les Grecs ayant besoin de bois, les Carthaginois, aussi, et les Romains également...Toute l' Antiquité pouvait fort bien venir"faire son marché" dans l'Aude pour les bois de la Haute Vallée...

Wp 002705

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×