Voie seconde Nord,

 - Voie seconde Nord-Carcassonne , "par Bezons".  ( dénomination empirique ou arbitraire , car elle n'a pas de nom ; donc , là , elle a une étiquette : " de Bezons")  Ou bien , " Chemin Romieu". ( Bezons , évèque de Carcassonne , au XVII eme siècle.....)  Egalement , chemin dit des Romains , ou " chemin Ferré" , sur le Cartulaire de Mahul , 1884 ; il prend sur " la route royale no 119 , lieu dit " la Justice" , se dirige sur Villeséque- Lande.. en traversant  les ruisseaux de l ' Arnouze et de Cammas , et longe le hameau de Herminis "; c' est le chemin No 12  partant de Carcassonne ( pour ce tronçon - Ouest )...Page 253 , volume VI; liste de 1839...

Comme sa consoeur et voisine , elle va d' Est en Ouest de l'Aude, dans le Minervois, du carrefour du Marquisat, venant certainement de la Voie Dixiane, donc de Narbonne ou environs, et se termine à Ventenac-Cabardés, rejoignant celle passant par Conques. Elle se raboute à la voie Aquitania .

Il est à supposer que ces deux voies sont des voies celtes, reprises dans le système romain, puis gallo-romain, et servant à la colonisation, à l'exploitation des terres à blé, riches , du Minervois. Leurs parcours, à toutes deux , est  intimement lié aux zones de "non-eau", puisque tout le Minervois, terres basses, au nord de l'Aude, devait être, par endroits, une "immense pateaugeoire"; il n'y a qu'a se rappeler les 12 et 13 Novembre 1999, de sinistre et cruelle mémoire ! La carte de Cassini -1750 -1800 , fait apparaitre des étangs ou des zones trés basses , à profusion , de Carcassonne  jusqu'au "Pays-bas", tel était le nom de la Narbonnaise en 1945-55 : terres riches, mais "mouillées". Donc, en l'an zéro, ou sous Auguste , ou "autres", les Romains avaient affaire avec une zone  immense "d 'eaux"; Le tracé de la voie Aquitania a dû être fait "à cloche-pied" , et s'en trouve tout tordu, , hors des eaux , à l'encontre de la philosopie générale des voies romaines : " tout droit", pour aller vite et sûr!.

 - La voie seconde part du Marquisat, par un petit chemin, puis  une petite route vers Azille (Azille, oppidum) ; elle évite les eaux de Jouarres ;, elle partirait vers les Salices, traverse l'Argent Double ( mais o'u ? et par o'u ? si les champs n'avaient pas mangé la voie) . Elle coupe la D 11 Rieux- la Redorte au niveau (entre) Homs-La Réze ; elle part sur St Eugêne ; puis continue peut-être par le chemin de Ste Marie ( ? ) ou St Roch  dans les cultures, les étangs les eaux et l'étang de Marseillette ( grand chamboulement au fil des siècles) . Saint-Frichoux .Coupe la D 57  entre Laure et Aigues-Vives  ( beau monument funéraire , " vachement signalé" ...).  Re "voie romaine ancienne" sur la carte No 65/ IGN au 1/100.000 , jusqu'à Naucadéry ; la voie attaque les collines boisées de pins et broussailles , passe au sud de Gibalaux-campagne( famille Bonnet), suit à flanc un long thalweg, ex ruisseau, ex cascade( 10 mètres de haut, sur rebord de plateau ) ,: restes de 200 mètres de voie ascendante murée latéralement ("dépéchez vous : dans peu de temps , il ne restera RIEN, les roues des 4x4 de jeux auront tout détruit !") ("jeux américains, façon Busch!")  Elle arrive sur le plateau "plaine haute de St Pierre", ( restes d'exploratorium , tour de guêt ?)  en vue de Malves, puis oblique vers le sud, dans un bois de pins moches, les Cazals , disparait et reprend 500 m plus au sud sur le chemin de Villepeyrous , "c'est la voie romaine" dixit locaux; campagne et croix de Villepeyrous.

Les restes de cette petite voie - seconde- ont leur soubassement-muret de soutien en "opus spicatum", c'est à dire avec des pierres disposées en "arêtes de poisson"  ( un petit peu , seulement ) ; l'oppidum situé au nord-nord-est du chateau de Villarlong - 5 à 6 km au nord de Gibalaux,  posséde égalemnet les murs en opus spicatum.( également : " en épi de blé" ). Et sur la photo de cette voie -survivante- montante, ou distingue nettement les deux bords - droit , et gauche , en appareils, avec une bande de roulement  , ou de circulation de deux mètres à deux mètres et demi." Dépéchez- vous , il ne reste que deux cent mètres de voie ! dans quelques temps les"4x4 de Busch" auront détruit la derniére voie romaine de l'Aude" ; "Mort au passé" qu'ils ont dit ! Cette voie , dont les bordures sont  " en opus spicatum" - arêtes de poissons- , pierres en hérisson, est construite de la même façon qu ' une voie , située à Fontcouverte, " en hérisson", page 296 Carte archéo Aude....3 photos.

 Croix sur V Sde Villepeyrous,venant Naucadéry   viae-rustica viae-rustica Naucadéry- la Mée et Bezonsvoie-route venant de Villepeyrous,allant vers ouestrivals-bel-airvoie seconde, Ouest X Bezonspont/ ex Fresquel:Moyen Age?     

 

 

La voie  continue sur un chemin de terres , ou de vignes, jusqu'à la route venant de Malves ; gué et bosquets (et croix)  dite de Bartés) sur la Clamoux , venant de Malves ; la voie qu'elle coupe , qui va vers Bouilhonnac- actuellement- , devait être la voie normale avant qu'on nedevienne l'actuelle départementale ; la voie va vers la Mée-campagne, coupe la D 201, passe le pont en dos d'âne,  "pont romain" -dixit les gens-, sur l'Orbiel , remonte au pied de bancs de roches , et ré-apparait en chemin de terre , direction le bois et le sud de la campagne de Fourtou  ( Fourtou : tombeau -cénotaphe d'Armand Barbes, député républicain , mort en exil aux Pays-Bas, sous Napoléon III, dépouille ramenée par un ami, et déposée chez lui , à Fourtou ; remenber ! don't forget ;" quand tu oublieras la République , les chaines de l'esclavage taperont à ta porte !")  ( Et également , "les Cabanes dans les Arbres", site extra , piscine belle , prés de cette petite voie romaine; pub tout à fait gratuite, car ces gens me sont inconnus, mais pas farouches et sympas ! pub gratuite !).(" " Nuits Insolites" sur Intrenet!;nous,je,préparons un schéma de Nuits Insolites dans le Nord ,Nord-Est...Chut-chut,original,sac de couchage,lampes,gamelles,frissons garantis.....;enfin,frissonne ou frissonnent qui veut, ou peut?)

    voie vers Bezons, par la Mée et Fourtou Le vélo et la piscine n ' ont rien à voir avec Rome et les voies, si ce n' est que le vélo EST sur la voie, Fourtou au loin,( et la piscine Cabanes, est à Fourtou ); CQFD..... Petit " pont romain", certainement véritable, mais refait " contemporairement",sur l ' Orbiel. ....Et voie romaine déchiquetée par le déluge du 15 Octobre 2018 réapparue,  en frés mauvais état.

Wp 002550

 Petit reste de voie en tranchée, sur une quinzaine de mètres, vers l'ouest, et en direction de la route, et du canal, , entre le croisement chemin de Fourtou-tronçon de voie romaine et le champ ou vigne en contrebas , et qui jouxte la route ( photo de végétation en fouillis, mais la rampe et son flancs subsistent, même aprés deux mille ans ) ;  la limite administrative communale de Villalier-sud suit l'ancien tracé de cette voie secondaire ,à travers vignes et champs ; le chemin a donc disparu mais la limite - ancienne- perdure ; le canal est  installé en "butte" ( il est "en haut") , base en blocs énormes , apparemment d'origine ( et le canal , c'est 1675 !) ; les travaux du canal ont bouleversé la petite voie ; on arrive à la Mijane, belle campagne , au dessus-ouest du canal et du pont (elle devait exister avant la construction de canal,peut-être relais de postes ; la voie seconde devait passer par la piéce de terre dénommée "la Mijane" ; de la belle campagne-chateau la Mijane  repartent deux routes (bizarre) paralléles, dont une pourrait être la voie ; la voie  part sur la D 620 , et arrive au carrefour de Bezons; 200 mètres avant le carrefour, on trouve un muret, jouxtant le parc DRIRE ( ou DREE) , et un champ plein de cailloux - alors qu' à côté, il y a Zéro caillou, entre D 620 et le canal ; en face , partant vers l'Ouest :s'amorce  le chemin des Roumieux ,  qui court sur quelque  600 mètres, puis qui repart en serpentant vers le Fresquel ; on continue plein ouest, passant le pont-Rouge ( pas celui de la ZAC! )  ;on coupe la D 49 Carcassonne-Villemoustoussou, puis on prend le (petit) chemin de Rivals-campagne et Pennautier puis D 38 par Huniac . Re "voie romaine ancienne) (pas de panneau dessus -dommage) sud-Ventenac -Cabardés sur 3 km , carrefour des deux voies romaines ex-gauloises , et fin du parcours; la voie partirait sur Villesèquelande ???

 De la Mijane,la campagne actuelle,ou du moins de son emplacement actuel, bien avant que le canal ne soit construit,part une jetée,jetée-route,arborée,un bon Km de long,sens Nord-Nord-Ouest vers Sud Sud Est; elle passe dans des vignes et atterit pile-poil au chemin gaulois, et au Gué gaulois d' Aude au pied Nord du massif portant Montredon;le chemin gaulois part vers l'oppidum de la Cité ; en fait il n'est pas gaulois,mais doit avoir dix,vingt trente ou quarante mille ans!...;sur des cartes il est marqué "gaulois" le port d' Aude se situe dans les parages ( se situait!)...

   Les coquelicots " marquent" l ' emplacement de la voie ( probablement celte) romaine , entre Fourtou et " le chemin des Roumieux ", carrfour de Bezons,; "sol différent = végétation différente".16 Mai 2014. Sur le déversoir du canal, prés de l' écluse de l' Evèque-Villecarla,et son muret de deux mètres de haut, environ,et qui sert de sortie au petit ruisseau, pont en zig-zag,Saint Pierre du Trapel,il y a une marque en fonte:"crue du Fresquel, 23 Mai 1910";"Aïe"!; le Fresquel "nouveau"-1675,détourné, est à plus de 2500 mètres;et l' ancien cours du Fresquel, avant le détournement, est à un KM!;donc, " que d' eau, que d' eau , qué d' aïguo!";Valmy, Fuménal, etc devaient noyées.....Et l' ancien port ( " supposition-hypothèse") de Carcassonne, également.....

                                           Carrefour de Bezons   Wp 002699

  A partir du carrefour de Bezons, certainement ancien , part l'actuelle départementale qui va vers Carcassonne , et qui longe le canal( elle passait tout simplement sur la même courbe de niveau, à l 'horizontale, en côteau, c.à.d au pied Est du plateau de Grazailles...) ; l'ancienne voie vers Carcassonne partait sur le pont en fer et briques , du canal  ( canal là depuis Louis XIV !) , puis le splendide pont en dos d'âne , et son ponceau ; ce pont  ne sert plus à rien depuis le détournement du Fresquel - qui passait dessous, avant la construction du canal du Midi (pardon : des Deux-Mers!); cette voie passe dans des maraichages , sur des pountils, puis va à Saint-Jean -gué d'Aude, passe par Bourriac, et rejoint la voie Aquitania au pied de la Cité  ( pardon : " doit rejoindre !"). Le ponceau qui prolonge le pont- splendide et abandonné Ex Fresquel- est de facture typique romaine ; comme celui- feu- du ruisseau des Mattes-Gorges du Congoust .

 Wp 001714  Wp 001715

Le Fresquel, quant à lui, est peut- être navigable par des petites barges ?...  Il semblerait qu'il soit navigable à partir de Villepinte pour des barges de 30-40 cm de tirant d' eau maximum, et d' une dizaine de mètres de long ; ce qui fait une charge admissible de une tonne à deux tonnes environ ; donc : possible de descendre une tonne de fer venant des Martys , jusqu'à l ' embouchure avec l' Aude , et peut-être possiblité de continuer vers Narbonne !..? Sinon , c' est une dizaine -plutot vingtaine- de mulets à travers le Cabardés et le Minervois.....Le Fresquel se jetait dans l'Aude aprés les plaines de Saint-Pierre ; le paysage et les cours d'eaux ont tous été chamboulés par les travaux du Canal du Midi, travaux immenses, fin 17 eme siécle ,; il faut se remémorer  l'immensité des travaux accomplis en pensant aux amenées et retenues d'eaux de la Montagne Noire , tous ces travaux étant necessaires  pour approvisionner le haut du canal , au seuil de Naurouze, afin que le canal ne se trouve pas à sec à certaines périodes de l'année ....Et il s'agissait , pour " la compagnie du canal" , d' une entreprise privée, et non nationale, ou royale , concession accordée par Louis XIV , sur des fonds privés  .( certains , aujourd ' hui , appellent çà :" les Zactionnaires", sur un ton méprisable; mais : " pas de pognon= que dalle"- le Chinois de Shangaï ne connait que " l ' odeur de l ' argent"; et pour acheter  une machine- " faut allonger les thunes" - faut choisir! ; la finance régne toujours sur terre ! ...Et les plus constestataires  et les plus révolutionnaires et les révoltés, sont les plus rapias ! "......)("Il dit la vérité,donc il doit être tué!") ( "te cal coure pla per m' agafa!")

  A  partir de Bezons, on allait à Carcassonne soit par ce qui sera le tracé du canal de 1800 ( l ' actuel , et non le premier qui passait au nord , là où roule la rocade , au pied du Conseil Général ) , soit vers la Cité et la Trivale par la chaussée Saint-Jean, où se trouve actuellement un barrage sur l ' Aude - pour force motrice- ; le chemin descendait à la chaussée ,installée sur un banc de roches, puis courait en face , par les Horts, droit vers le sud , à partir de la borne d' octroi, toujours à sa place en bord de la Minervoise ( c ' est rare !). ....L'Aude est située derrière;Wp 002529

                                                                   En second plan : l ' Aude-torrent furieux , aprés la "rincette" du vendredi 25 Mars 2017, 8 hes.'("que d'aïguo")cailloux, de voie?Canal,juste en dessous.

  - Le Marquisat - Ventenac :  tracé d'environ  35 km, roulables, marchables;  attention aux cultures ! attendre, " que la mer soit descendue" , pour passer et aller voir ( idem pour les fortifications, allemandes, ou bretonnes, ou françaises, terme usité par un "archéo-promeneur-militaria" sérieux, attentionné aux autres ; poêle à frire déconseillée , et pioche encore moins; merci pour les autres). Attention: sur les voies romaines (ou gauloises) , transformées en chemins de terre, et coupant des départementales, il n'y a jamais de panneau Stop; celà surprend. car les voies sont droites,et " filent" vite ( les Gallo- romains roulaient moins vite ! et étaient plus responsables...) .

- D 620 / attention en sortant des bois ,ou des petits chemins de vignes et arrivant sur les routes : les gens , locaux , circulent trés vite en automobile .... " ils sont devenus fous".( An virat quabourts). (mauvaises surprises en passant du calme "à la vie courante".)

 Bois de Fourtou route canal vers Mijane(ds dos)   chemin Fourtou:tranchée vers canal et Mijanevoie venant de la Mée, Fourtou ds dos(look the bicycle)chemin de Roumieu,Ouest carrefour Bezons voie Mijane venant du canal , vers Bezons-croixmontée Naucadéry-Plaine haute St Pierre, Malves1ère photo 'bois de Fourtou": sur la droite du bois, en crête, apparait une minuscule échancrure, dans le faitage des arbres : c'est là que se situe la tranchée de voie, faisant suite à la voie( tranchée sur photo deux)(juste au bord du chemin poussiéreux qui descend sur la route longeant le canal.).    

 -

 L' avant dernière photo :" voie montante venant de Naucadéry et allant , par la Plaine Haute de Saint-Pierre, à Villepeyrous (puis la Mée) , se présente sous la forme d'une jetée de deux mètres de large, levée de cailloux sur sa gauche, en montant, reste de fossé , vers le bois, sur la droite ; elle longe un thalweg torrent asséché, et cascade , vidange de tout le plateau "plaine Haute" , quand il pleut fort ; les pierres, plates, sont imbriquées verticalement comme dans la muraille de l'oppidum - celte- du chateau de Villarlong (environs !) ; il reste peu : 200 mètres ? de cette voie, montante, 400 mètres étant sous les roues, ou les ornières de 4x4 qui jouent... Dans le prolongement de la voie, à droite , on devine les toits de Gibalaux le Haut , campagne faisant suite à Gibalaux le Bas et Naucadéry ( tronçon indiqué "ancienne voie romaine secondaire" , ou  , ailleurs, "chemin des Romains", sur carte au 1/25.000 IGN  2345 Est ).

 

 .... Vers 1900 - 1940 , une ligne de tramways à vapeur, la ligne Carcassonne-Lastours , " 11 km", passait au carrefour de Bezons, avec arrét ( " sans buffet"!), la T.V.A, pour :tramways à vapeur de l ' Aude ; voitures légéres, plateaux tirés " à petite vapeur et petite vitesse par une loco 030 Corpet et Louvet ; voir : chemins de fer départementaux de l ' Aude ; ( pourquoi 030,: zéro essieu porteur à l ' avant, zéro à l ' arrière, et 3 roues-3roues motrices! CQFD ! la Pacific 231 , c' est : deux porteuses avant , 3 motrices au milieu , une porteuse arrière !...TYVM .En outre, tant qu'on est " sur les rails" , l' Aude était un " grand " département ferré , 1911, ( tourisme) avec les Charentes, l ' Isére, Côtes du Nord, devenues d' Armor,.,L' Ain ; Nord et Lyon, étant ferrées pour le travail....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×