Voie seconde Nord, "de Bezons".

 - Voie seconde Nord-Carcassonne , "par Bezons".  ( dénomination empirique ou arbitraire , car elle n'a pas de nom ; donc , là , elle a une étiquette : " de Bezons")  Ou bien , " Chemin Romieu". ( Bezons , évèque de Carcassonne , au XVII eme siècle.....)  Egalement , chemin dit des Romains , ou " chemin Ferré" , sur le Cartulaire de Mahul , 1884 ; il prend sur " la route royale no 119 , lieu dit " la Justice" , se dirige sur Villeséque- Lande.. en traversant  les ruisseaux de l ' Arnouze et de Cammas , et longe le hameau de Herminis "; c' est le chemin No 12  partant de Carcassonne ( pour ce tronçon - Ouest )...Page 253 , volume VI; liste de 1839...

Comme sa consoeur et voisine , elle va d' Est en Ouest de l'Aude, dans le Minervois, du carrefour du Marquisat, venant certainement de la Voie Dixiane, donc de Narbonne ou environs, et se termine à Ventenac-Cabardés, rejoignant celle passant par Conques. Elle se raboute à la voie Aquitania .

Il est à supposer que ces deux voies sont des voies celtes, reprises dans le système romain, puis gallo-romain, et servant à la colonisation, à l'exploitation des terres à blé, riches , du Minervois. Leurs parcours, à toutes deux , est  intimement lié aux zones de "non-eau", puisque tout le Minervois, terres basses, au nord de l'Aude, devait être, par endroits, une "immense pateaugeoire"; il n'y a qu'a se rappeler les 12 et 13 Novembre 1999, de sinistre et cruelle mémoire ! La carte de Cassini -1750 -1800 , fait apparaitre des étangs ou des zones trés basses , à profusion , de Carcassonne  jusqu'au "Pays-bas", tel était le nom de la Narbonnaise en 1945-55 : terres riches, mais "mouillées". Donc, en l'an zéro, ou sous Auguste , ou "autres", les Romains avaient affaire avec une zone  immense "d 'eaux"; Le tracé de la voie Aquitania a dû être fait "à cloche-pied" , et s'en trouve tout tordu, , hors des eaux , à l'encontre de la philosopie générale des voies romaines : " tout droit", pour aller vite et sûr!.

 - La voie seconde part du Marquisat, par un petit chemin, puis  une petite route vers Azille (Azille, oppidum) ; elle évite les eaux de Jouarres ;, elle partirait vers les Salices, traverse l'Argent Double ( mais o'u ? et par o'u ? si les champs n'avaient pas mangé la voie) . Elle coupe la D 11 Rieux- la Redorte au niveau (entre) Homs-La Réze ; elle part sur St Eugêne ; puis continue peut-être par le chemin de Ste Marie ( ? ) ou St Roch  dans les cultures, les étangs les eaux et l'étang de Marseillette ( grand chamboulement au fil des siècles) . Saint-Frichoux .Coupe la D 57  entre Laure et Aigues-Vives  ( beau monument funéraire , " vachement signalé" ...).  Re "voie romaine ancienne" sur la carte No 65/ IGN au 1/100.000 , jusqu'à Naucadéry ; la voie attaque les collines boisées de pins et broussailles , passe au sud de Gibalaux-campagne( famille Bonnet), suit à flanc un long thalweg, ex ruisseau, ex cascade( 10 mètres de haut, sur rebord de plateau ) ,: restes de 200 mètres de voie ascendante murée latéralement ("dépéchez vous : dans peu de temps , il ne restera RIEN, les roues des 4x4 de jeux auront tout détruit !") ("jeux américains, façon Busch!")  Elle arrive sur le plateau "plaine haute de St Pierre", ( restes d'exploratorium , tour de guêt ?)  en vue de Malves, puis oblique vers le sud, dans un bois de pins moches, les Cazals , disparait et reprend 500 m plus au sud sur le chemin de Villepeyrous , "c'est la voie romaine" dixit locaux; campagne et croix de Villepeyrous.

Les restes de cette petite voie - seconde- ont leur soubassement-muret de soutien en "opus spicatum", c'est à dire avec des pierres disposées en "arêtes de poisson"  ( un petit peu , seulement ) ; l'oppidum situé au nord-nord-est du chateau de Villarlong - 5 à 6 km au nord de Gibalaux,  posséde égalemnet les murs en opus spicatum.( également : " en épi de blé" ). Et sur la photo de cette voie -survivante- montante, ou distingue nettement les deux bords - droit , et gauche , en appareils, avec une bande de roulement  , ou de circulation de deux mètres à deux mètres et demi." Dépéchez- vous , il ne reste que deux cent mètres de voie ! dans quelques temps les"4x4 de Busch" auront détruit la derniére voie romaine de l'Aude" ; "Mort au passé" qu'ils ont dit ! Cette voie , dont les bordures sont  " en opus spicatum" - arêtes de poissons- , pierres en hérisson, est construite de la même façon qu ' une voie , située à Fontcouverte, " en hérisson", page 296 Carte archéo Aude....3 photos.

 Croix sur V Sde Villepeyrous,venant Naucadéry   viae-rustica viae-rustica Naucadéry- la Mée et Bezonsvoie-route venant de Villepeyrous,allant vers ouestrivals-bel-airvoie seconde, Ouest X Bezonspont/ ex Fresquel:Moyen Age?     

 

 

La voie  continue sur un chemin de terres , ou de vignes, jusqu'à la route venant de Malves ; gué et bosquets (et croix)  dite de Bartés) sur la Clamoux , venant de Malves ; la voie qu'elle coupe , qui va vers Bouilhonnac- actuellement- , devait être la voie normale avant qu'on nedevienne l'actuelle départementale ; la voie va vers la Mée-campagne, coupe la D 201, passe le pont en dos d'âne,  "pont romain" -dixit les gens-, sur l'Orbiel , remonte au pied de bancs de roches , et ré-apparait en chemin de terre , direction le bois et le sud de la campagne de Fourtou  ( Fourtou : tombeau -cénotaphe d'Armand Barbes, député républicain , mort en exil aux Pays-Bas, sous Napoléon III, dépouille ramenée par un ami, et déposée chez lui , à Fourtou ; remenber ! don't forget ;" quand tu oublieras la République , les chaines de l'esclavage taperont à ta porte !")  ( Et également , "les Cabanes dans les Arbres", site extra , piscine belle , prés de cette petite voie romaine; pub tout à fait gratuite, car ces gens me sont inconnus, mais pas farouches et sympas ! pub gratuite !).

    voie vers Bezons, par la Mée et Fourtou Le vélo et la piscine n ' ont rien à voir avec Rome et les voies, si ce n' est que le vélo EST sur la voie, Fourtou au loin,( et la piscine Cabanes, est à Fourtou ); CQFD..... Petit " pont romain", certainement véritable, mais refait " contemporairement",sur l ' Orbiel.

Wp 002550

 Petit reste de voie en tranchée, sur une quinzaine de mètres, vers l'ouest, et en direction de la route, et du canal, , entre le croisement chemin de Fourtou-tronçon de voie romaine et le champ ou vigne en contrebas , et qui jouxte la route ( photo de végétation en fouillis, mais la rampe et son flancs subsistent, même aprés deux mille ans ) ;  la limite administrative communale de Villalier-sud suit l'ancien tracé de cette voie secondaire ,à travers vignes et champs ; le chemin a donc disparu mais la limite - ancienne- perdure ; le canal est  installé en "butte" ( il est "en haut") , base en blocs énormes , apparemment d'origine ( et le canal , c'est 1675 !) ; les travaux du canal ont bouleversé la petite voie ; on arrive à la Mijane, belle campagne , au dessus-ouest du canal et du pont (elle devait exister avant la construction de canal,peut-être relais de postes ; la voie seconde devait passer par la piéce de terre dénommée "la Mijane" ; de la belle campagne-chateau la Mijane  repartent deux routes (bizarre) paralléles, dont une pourrait être la voie ; la voie  part sur la D 620 , et arrive au carrefour de Bezons; 200 mètres avant le carrefour, on trouve un muret, jouxtant le parc DRIRE ( ou DREE) , et un champ plein de cailloux - alors qu' à côté, il y a Zéro caillou, entre D 620 et le canal ; en face , partant vers l'Ouest :s'amorce  le chemin des Roumieux ,  qui court sur quelque  600 mètres, puis qui repart en serpentant vers le Fresquel ; on continue plein ouest, passant le pont-Rouge ( pas celui de la ZAC! )  ;on coupe la D 49 Carcassonne-Villemoustoussou, puis on prend le (petit) chemin de Rivals-campagne et Pennautier puis D 38 par Huniac . Re "voie romaine ancienne) (pas de panneau dessus -dommage) sud-Ventenac -Cabardés sur 3 km , carrefour des deux voies romaines ex-gauloises , et fin du parcours; la voie partirait sur Villesèquelande ???

   Les coquelicots " marquent" l ' emplacement de la voie ( probablement celte) romaine , entre Fourtou et " le chemin des Roumieux ", carrfour de Bezons,; "sol différent = végétation différente".16 Mai 2014. Sur le déversoir du canal, prés de l' écluse de l' Evèque-Villecarla,et son muret de deux mètres de haut, environ,et qui sert de sortie au petit ruisseau, pont en zig-zag,Saint Pierre du Trapel,il y a une marque en fonte:"crue du Fresquel, 23 Mai 1910";"Aïe"!; le Fresquel "nouveau"-1675,détourné, est à plus de 2500 mètres;et l' ancien cours du Fresquel, avant le détournement, est à un KM!;donc, " que d' eau, que d' eau , qué d' aïguo!";Valmy, Fuménal, etc devaient noyées.....Et l' ancien port ( " supposition-hypothèse") de Carcassonne, également.....

                                           Carrefour de Bezons   Wp 002699

  A partir du carrefour de Bezons, certainement ancien , part l'actuelle départementale qui va vers Carcassonne , et qui longe le canal( elle passait tout simplement sur la même courbe de niveau, à l 'horizontale, en côteau, càd au pied Est du plateau de Grazailles...) ; l'ancienne voie vers Carcassonne partait sur le pont en fer , du canal  ( canal là depuis Louis XIV !) , puis le splendide pont en dos d'âne , ; ce pont  ne sert plus à rien depuis le détournement du Fresquel - qui passait dessous, avant la construction du canal du Midi (pardon : des Deux-Mers!); cette voie passe dans des maraichages , sur des pountils, puis va à Saint-Jean -gué d'Aude, passe par Bourriac, et rejoint la voie Aquitania au pied de la Cité  ( pardon : " doit rejoindre !"). Le ponceau qui prolonge le pont- splendide et abandonné Ex Fresquel- est de facture typique romaine ; comme celui- feu- du ruisseau des Mattes-Gorges du Congoust .

 Wp 001714  Wp 001715

Le Fresquel, quant à lui, est peut- être navigable par des petites barges ?...  Il semblerait qu'il soit navigable à partir de Villepinte pour des barges de 30-40 cm de tirant d' eau maximum, et d' une dizaine de mètres de long ; ce qui fait une charge admissible de une tonne à deux tonnes environ ; donc : possible de descendre une tonne de fer venant des Martys , jusqu'à l ' embouchure avec l' Aude , et peut-être possiblité de continuer vers Narbonne !..? Sinon , c' est une dizaine -plutot vingtaine- de mulets à travers le Cabardés et le Minervois.....Le Fresquel se jetait dans l'Aude aprés les plaines de Saint-Pierre ; le paysage et les cours d'eaux ont tous été chamboulés par les travaux du Canal du Midi, travaux immenses, fin 17 eme siécle ,; il faut se remémorer  l'immensité des travaux accomplis en pensant aux amenées et retenues d'eaux de la Montagne Noire , tous ces travaux étant necessaires  pour approvisionner le haut du canal , au seuil de Naurouze, afin que le canal ne se trouve pas à sec à certaines périodes de l'année ....Et il s'agissait , pour " la compagnie du canal" , d' une entreprise privée, et non nationale, ou royale , concession accordée par Louis XIV , sur des fonds privés  .( certains , aujourd ' hui , appellent çà :" les Zactionnaires", sur un ton méprisable; mais : " pas de pognon= que dalle"- le Chinois de Shangaï ne connait que " l ' odeur de l ' argent"; et pour acheter  une machine- " faut allonger les thunes" - faut choisir! ; la finance régne toujours sur terre ! ...Et les plus constestataires sont les plus rapias! "......)

  A  partir de Bezons, on allait à Carcassonne soit par ce qui sera le tracé du canal de 1800 ( l ' actuel , et non le premier qui passait au nord , là où roule la rocade , au pied du Conseil Général ) , soit vers la Cité et la Trivale par la chaussée Saint-Jean, où se trouve actuellement un barrage sur l ' Aude - pour force motrice- ; le chemin descendait à la chaussée ,installée sur un banc de roches, puis courait en face , par les Horts, droit vers le sud , à partir de la borne d' octroi, toujours à sa place en bord de la Minervoise ( c ' est rare !). ....L'Aude est située derrière;Wp 002529

                                                                   En second plan : l ' Aude-torrent furieux , aprés la "rincette" du vendredi 25 Mars 2017, 8 hes.cailloux, de voie?Canal,juste en dessous.

  - Le Marquisat - Ventenac :  tracé d'environ  35 km, roulables, marchables;  attention aux cultures ! attendre, " que la mer soit descendue" , pour passer et aller voir ( idem pour les fortifications, allemandes, ou bretonnes, ou françaises, terme usité par un "archéo-promeneur-militaria" sérieux, attentionné aux autres ; poêle à frire déconseillée , et pioche encore moins; merci pour les autres). Attention: sur les voies romaines (ou gauloises) , transformées en chemins de terre, et coupant des départementales, il n'y a jamais de panneau Stop; celà surprend. car les voies sont droites,et " filent" vite ( les Gallo- romains roulaient moins vite ! et étaient plus responsables...) .

- D 620 / attention en sortant des bois ,ou des petits chemins de vignes et arrivant sur les routes : les gens , locaux , circulent trés vite en automobile .... " ils sont devenus fous".( An virat quabourts). (mauvaises surprises en passant du calme "à la vie courante".)

 Bois de Fourtou route canal vers Mijane(ds dos)   chemin Fourtou:tranchée vers canal et Mijanevoie venant de la Mée, Fourtou ds dos(look the bicycle)chemin de Roumieu,Ouest carrefour Bezons voie Mijane venant du canal , vers Bezons-croixmontée Naucadéry-Plaine haute St Pierre, Malves1ère photo 'bois de Fourtou": sur la droite du bois, en crête, apparait une minuscule échancrure, dans le faitage des arbres : c'est là que se situe la tranchée de voie, faisant suite à la voie( tranchée sur photo deux)(juste au bord du chemin poussiéreux qui descend sur la route longeant le canal.).    

 -

 L' avant dernière photo :" voie montante venant de Naucadéry et allant , par la Plaine Haute de Saint-Pierre, à Villepeyrous (puis la Mée) , se présente sous la forme d'une jetée de deux mètres de large, levée de cailloux sur sa gauche, en montant, reste de fossé , vers le bois, sur la droite ; elle longe un thalweg torrent asséché, et cascade , vidange de tout le plateau "plaine Haute" , quand il pleut fort ; les pierres, plates, sont imbriquées verticalement comme dans la muraille de l'oppidum - celte- du chateau de Villarlong (environs !) ; il reste peu : 200 mètres ? de cette voie, montante, 400 mètres étant sous les roues, ou les ornières de 4x4 qui jouent... Dans le prolongement de la voie, à droite , on devine les toits de Gibalaux le Haut , campagne faisant suite à Gibalaux le Bas et Naucadéry ( tronçon indiqué "ancienne voie romaine secondaire" , ou  , ailleurs, "chemin des Romains", sur carte au 1/25.000 IGN  2345 Est ).

 

 .... Vers 1900 - 1940 , une ligne de tramways à vapeur, la ligne Carcassonne-Lastours , " 11 km", passait au carrefour de Bezons, avec arrét ( " sans buffet"!), la T.V.A, pour :tramways à vapeur de l ' Aude ; voitures légéres, plateaux tirés " à petite vapeur et petite vitesse par une loco 030 Corpet et Louvet ; voir : chemins de fer départementaux de l ' Aude ; ( pourquoi 030,: zéro essieu porteur à l ' avant, zéro à l ' arrière, et 3 roues-3roues motrices! CQFD ! la Pacific 231 , c' est : deux porteuses avant , 3 motrices au milieu , une porteuse arrière !...TYVM .En outre, tant qu'on est " sur les rails" , l' Aude était un " grand " département ferré , 1911, ( tourisme) avec les Charentes, l ' Isére, Côtes du Nord, devenues d' Armor,,l' Ain ; Nord et Lyon, étant ferrées pour le travail....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×